LES DRONES. LES PRINCIPAUX ASPECTS DE SON UTILISATION.

Un drone est un véhicule aérien sans pilote capable d’effectuer un vol contrôlé et soutenu. Les drones ont un grand potentiel et sont capables de se déplacer très rapidement sur différents types de terrain, même au-dessus d’obstacles. Le contrôle d’un drone vous permet d’obtenir des images fascinantes. Ces dernières années, le monde des drones a connu une croissance exponentielle.

RÉGLEMENTATION ACTUELLE ET PROBLÈMES ANTÉRIEURS

L’Agence nationale de sécurité aérienne (AESA) réglemente l’utilisation des drones. Le règlement d’appui est le décret royal 1036/2017 du 15 décembre (modifiant le précédent décret royal 552/2014 du 27 juin).

Le règlement précédent était très strict car il ne réglementait que les vols de drones à des fins professionnelles (par exemple, la recherche) et ne tenait pas compte des vols de loisirs. En outre, aucune réflexion régulière n’a été menée sur les scénarios dans lesquels ils pourraient être utilisés. Ces lacunes ou failles dans le règlement ont causé de nombreux problèmes dans la pratique et ont conduit au nouveau règlement actuel.

LES NOUVEAUX RÈGLEMENTS. QUESTIONS À SOULIGNER

  • Les possibilités de vol professionnel sont étendues, notamment le vol en zone urbaine ou de nuit. Ces vols doivent être expressément autorisés par l’Agence nationale de sécurité aérienne.
  • Pour les vols de nuit, le drone doit être doté d’un élément réfléchissant : peinture, bandes ou lumières.
  • Elle réglemente également les limites des vols de drones de loisir en Espagne.

  1. Le drone, toujours à portée de vue du pilote.
  2. Elle ne doit jamais dépasser 120 m en vol.
  3. Il est interdit de voler à moins de 8 km de tout aéroport, aérodrome ou espace aérien contrôlé.
  4. L’assurance responsabilité civile n’est pas obligatoire, mais il est fortement recommandé d’en avoir une, car le pilote sera responsable de tout dommage causé par l’avion.
  5. Le drone doit porter une plaque d’identification indiquant le nom du fabricant, le modèle, le numéro de série (le cas échéant) et les coordonnées du pilote.
  6. Le droit à la vie privée des personnes susceptibles d’apparaître sur les images capturées par le drone doit être protégé, et une attention particulière doit être portée à leur divulgation publique afin de ne pas violer la loi sur la protection des données (une attention particulière doit être accordée au droit à l’honneur et à la vie privée).

RÉGLEMENTATIONS POUR LES DRONES DE MOINS DE 250 GRAMMES

Plus le poids du drone est faible, plus la législation est permissive. Toutefois, il existe également un certain nombre d’exigences pour piloter ce type de drone.

  1. Le drone est autorisé à voler jusqu’à 20 mètres au-dessus du sol, au-dessus d’une foule de personnes, de zones urbaines ou de bâtiments.
  2. Il est interdit de voler dans les parcs nationaux, ainsi que dans les zones naturelles protégées.
  3. Il est interdit de voler à moins de 8 km de tout aéroport, aérodrome ou autre espace aérien contrôlé.
  4. Si le drone est équipé d’une caméra, vous devrez respecter les dispositions de la loi sur la protection des données et le droit à l’honneur et à la vie privée des personnes, afin de ne pas la violer.
  5. Vous devez l’identifier : fabricant, type de drone, modèle, numéro de série, nom et coordonnées du pilote.

DOIS-JE OBTENIR UNE LICENCE POUR PILOTER UN DRONE EN ESPAGNE ?

Dans ce cas, il faut faire la distinction entre le pilotage de drones à des fins professionnelles et récréatives.

  • Pour piloter des drones à titre professionnel, il est obligatoire d’avoir une licence de drone et d’être enregistré comme opérateur de drone auprès de l’Agence espagnole de sécurité aérienne (AESA). Il convient d’ajouter qu’un certificat médical sera exigé pour les licences de pilote d’aéronef léger pour les drones jusqu’à 25 kg, et un certificat médical pour les drones de catégorie supérieure (pesant plus de 25 kg).
  • Toutefois, pour les vols de drones de loisirs, il suffit d’avoir les connaissances nécessaires pour piloter l’appareil en toute sécurité. Un drone de loisir est considéré comme un drone ne pesant pas plus de 2 kg. Toutefois, une qualification spéciale approuvée par l’Agence nationale de sécurité aérienne est requise.

NOUVEAUX DÉVELOPPEMENTS DE LA LÉGISLATION ESPAGNOLE POUR 20 21

L’idée est envisagée pour 2021 de créer trois catégories pour réglementer les restrictions de vol.

  • Catégorie ouverte, qui comprendrait les vols à faible risque effectués par des pilotes amateurs.
  • Catégorie spécifique, pour les opérations à risque moyen nécessitant une autorisation.
  • Catégorie certifiée, réservée aux vols à haut risque, pour lesquels le pilote doit être certifié en tant qu’opérateur.

Pour savoir où vous pouvez faire voler votre drone, le site ENAIRE Drones, qui appartient au ministère des travaux publics, précise les zones autorisées sur tout le territoire espagnol. Il est important de garder à l’esprit que, que le drone soit utilisé à des fins professionnelles ou récréatives, vous devez assurer la sécurité du vol et vous devez être responsable et prudent dans son utilisation. De plus, vous ne devez jamais perdre de vue l’avion ou le faire voler dans des conditions météorologiques défavorables, comme la pluie ou le vent.

Anna Nicolás Torán

Avocat au cabinet Martínez & Caballero Abogados